CC_468x60

Malgré leur satisfaction, les usagers restent méfiants envers les établissements bancaires

Placés au centre de l’actualité par la crise financière de 2008, dont ils sont apparus comme l’une des principales causes, les établissements bancaires ont vu leur image se dégrader fortement ces dernières années, un certain nombre d’études montrant, en effet, que le grand public ne fait plus preuve de la même indulgence à leur égard, allant même jusqu’à mettre en évidence une certaine méfiance de la part d’une proportion toujours plus grande de la population. Toutefois, si les usagers s’avèrent être relativement critiques envers le système bancaire, force est de constater que ceux-ci témoignent d’une certaine satisfaction quant aux services rendus par leur propre établissement bancaire.

Sujet de préoccupation de nombreux professionnels du secteur, l’évolution de l’opinion publique quant au système bancaire constitue aujourd’hui l’un des enjeux majeurs pour l’ensemble de ces activités, c’est pourquoi différentes études sont régulièrement menées afin de déterminer quelles seront réellement les causes de cette méfiance, c’est ainsi que l’institut de sondage Louis Harris, en collaboration avec le cabinet d’études Deloitte, a, à nouveau, enquêté, auprès de 3 189 personnes représentatives de la population française, sur le thème : « Les banques françaises ont-elles regagné la confiance de leurs clients ? ». Ne mettant pas en évidence de réelle crainte de la part du public français, 43 % des personnes interrogées déclarant même avoir confiance dans le système bancaire français, cette étude fait toutefois apparaître une grande disparité des opinions à travers le monde, ce résultat s’établissant à 33 % pour la Belgique, 38 % pour le Royaume-Uni et 43 % pour les États-Unis, alors que, dans le même temps, une grande majorité d’usagers se déclarent tout à fait satisfaits des prestations fournies par leur établissement bancaire.

Venant confirmer les résultats de l’étude menée par le cabinet Deloitte, la récente enquête réalisée par Capgemini, intitulée : « Les banques de détail dans le monde en 2011 », permet d’établir un constat similaire, apportant toutefois un certain nombre de précisions sur l’évolution de l’opinion envers les banques par rapport aux différentes zones géographiques, l’Amérique du Sud se montrant ainsi beaucoup plus critique à l’égard de ce secteur, 68 % des personnes interrogées se méfiant en effet des établissements bancaires, ceci pouvant notamment s’expliquer par les difficultés rencontrées récemment par l’Argentine, alors que la méfiance s’avère être aussi relativement importante dans la zone Asie-Pacifique, même si celle-ci reste particulièrement épargnée par la crise financière actuelle, l’Europe occidentale, dans son ensemble, se montrant ainsi plus indulgente, puisque seulement 36 % des personnes interrogées restent méfiantes envers le système bancaire, la relative satisfaction des usagers envers leur établissement bancaire ne changeant pas la situation.

Ayant subi de plein fouet les conséquences de la crise économique, les établissements bancaires se trouvent aujourd’hui confrontés à une perte de confiance relativement importante de la part du grand public, qu’ils doivent à présent reconquérir le plus rapidement possible, c’est pourquoi aujourd’hui l’ensemble des études réalisées restent très précieuses pour un bon nombre de professionnels du secteur, qui y voient là une source d’informations intéressantes pour orienter leurs décisions, ceux-ci ayant d’ores et déjà commencé une partie de ce travail avec l’instauration de mesures destinées à renforcer la transparence des offres proposées au grand public.

CC_468x60